Palmares Magazine
CRITIQUES : Interlude   |    CONFERENCES DE PRESSE : Interlude   |    SUR LE VIF : Interlude   |    TROPHEES : Patience !   |    AGENDA : Interlude   |    INTERVIEWS : Interlude   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #01   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #02   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Où trouver Palmarès magazine...   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en France   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en Belgique   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine en Italie   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine au Maroc   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #03   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Trouver Palmarès magazine au Canada   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #04   |    TROPHEES : Le palmarès du 64ème Festival de Cannes   |    SUR LE VIF : Palmarès magazine #05   |    TROPHEES : Isabelle Huppert   |    TROPHEES : Harrison Ford   |    TROPHEES : Le palmarès complet du Festival del film de Locarno 2011   |    A L AFFICHE : La Guerre est déclarée   |    CRITIQUES : Carnage   |    CONFERENCES DE PRESSE : A Dangerous Method   |    CRITIQUES : A Dangerous Method   |    CONFERENCES DE PRESSE : Shame   |    TROPHEES : tiff 2011 : le palmarès complet   |    TROPHEES : 68ème Mostra : le palmarès complet   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Le Festival de cinéma européen des Arcs   |    CRITIQUES : Une vie meilleure   |    CRITIQUES : Extraterrestre    |    TROPHEES : Festival de cinéma européen des Arcs 2011 : Le palmarès complet    |    CRITIQUES : Bullhead   |    CRITIQUES : Gypsy   |    CRITIQUES : Death of a superhero   |    CRITIQUES : Lena   |    A L AFFICHE : Louise Wimmer   |    A L AFFICHE : Une vie meilleure   |    A L AFFICHE : Café de Flore   |    INTERVIEWS : Jean-Marc Vallée   |    TRIBUNES : La Quinzaine des Réalisateurs 2012   |    CONFERENCES DE PRESSE : Billy Bob Thornton   |    TROPHEES : Berlinale 2012, le palmarès complet   |    A L AFFICHE : Bullhead   |    TRIBUNES : Cannes 2012, la sélection officielle   |    TRIBUNES : Cannes 2012, le mot du Président   |    A L AFFICHE : Avé   |    TRIBUNES : La Semaine de la Critique 2012   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2012, les films de dernière minute   |    AGENDA : FCCF 2012   |    TRIBUNES : Coopération franco-chinoise   |    TRIBUNES : Made in China, II   |    CRITIQUES : Moonrise Kingdom   |    SUR LE VIF : Tapis rouge : soirée d'ouverture   |    TROPHEES : Le Carrosse d’Or   |    CRITIQUES : Après la bataille   |    SUR LE VIF : Quinzaine des Réalisateurs, soirée d'ouverture   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Conflit d’intérêts ?   |    TRIBUNES : Rencontres franco-chinoises   |    SUR LE VIF : "De rouille et d'os", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Après la bataille", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Beyond the Hills   |    CRITIQUES : Paradis : amour   |    SUR LE VIF : "Broken", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Madagascar 3", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Paradis : amour", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Reality", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "The Paperboy", le tapis rouge   |    CRITIQUES : The We and the I   |    SUR LE VIF : "Beyond the Hills, le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Lawless" (Des hommes sans loi), le tapis rouge   |    CRITIQUES : Les Invisibles   |    SUR LE VIF : "Dario Argento's Dracula", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Hors les murs   |    TRIBUNES : Une journée particulière   |    SUR LE VIF : "Amour", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : The Hunt", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "In Another Country", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Vous n'avez encore rien vu", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Like Someone in Love", le tapis rouge   |    CRITIQUES : A perdre la raison   |    SUR LE VIF : "A perdre la raison", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Killing Them Softly", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "The Angels' Share", le tapis rouge   |    CRITIQUES : Killing Them Softly   |    TROPHEES : Le palmarès officiel   |    SUR LE VIF : "Post Tenebras Lux", le tapis roupe   |    TROPHEES : Le palmarès de la Quinzaine   |    TROPHEES : Le palmarès de la Semaine   |    TROPHEES : Cannes 2012, les autres prix   |    SUR LE VIF : "Cosmopolis", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Dans la brume", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Hemingway & Gellhorn", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "L'Ivresse de l'argent", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : "Mud", le tapis rouge   |    SUR LE VIF : La cérémonie de clôture, tapis rouge !   |    INTERVIEWS : Philippe Falardeau (1/2)    |    CRITIQUES : Monsieur Lazhar   |    INTERVIEWS : Olivier Père, l'homme de Locarno   |    INTERVIEWS : Philippe Falardeau (2/2)   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Gebo vs. Aftershock   |    CRITIQUES : Argo   |    CRITIQUES : Caught In The Web   |    CRITIQUES : Rebelle   |    INTERVIEWS : Kim Nguyen   |    TROPHEES : Prix Louis-Delluc 2012   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Sélection officielle   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Quinzaine des Réalisateurs   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2013, la Semaine de la Critique   |    CRITIQUES : The Great Gatsby   |    TRIBUNES : Conversation avec Jane Campion   |    CRITIQUES : The Bling Ring   |    CRITIQUES : Miele   |    CRITIQUES : Fruitvale Station   |    INTERVIEWS : Ryan Coogler, la révélation Sundance   |    SUR LE VIF : Happy Birthday Thomas!   |    TROPHEES : Le Prix Média 2013 à Thomas Vinterberg   |    CRITIQUES : Les Garçons et Guillaume, à table !   |    INTERVIEWS : Guillaume Gallienne, le Q&A   |    CRITIQUES : Only God Forgives   |    TRIBUNES : MEDIA Audience strategy   |    CRITIQUES : La Vénus à la fourrure   |    CRITIQUES : Nebraska   |    CRITIQUES : La Dernière fois que j'ai vu Macao   |    INTERVIEWS : Cameron Bailey   |    CRITIQUES : Grace de Monaco   |    CONFERENCES DE PRESSE : Jane Campion et ses jurés   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Quinzaine des Réalisateurs 2014, la sélection   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Semaine de la Critique 2014, la sélection   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Festival de Cannes 2014, la sélection   |    TRIBUNES : tiff industry meetings: Du Contrat Social   |    TRIBUNES : L’image du cinéma français dans le monde   |    CRITIQUES : Captives   |    CRITIQUES : Bande de filles   |    SUR LE VIF : Le Carrosse d'Or à Alain Resnais   |    TRIBUNES : Saint Laurent Turner   |    CRITIQUES : Lost River   |    TROPHEES : Cannes 2014, le palmarès officiel   |    TROPHEES : Cannes 2014, le palmarès des sections parallèles   |    CRITIQUES : 12 Years A Slave   |    CRITIQUES : Gravity   |    CRITIQUES : Prisoners   |    TROPHEES : Prix Henri Langlois, 10ème anniversaire   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, La Sélection officielle   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, la Quinzaine des Réalisateurs   |    MINUTE REDACTIONNELLE : Cannes 2015, La Semaine de la critique   |    CRITIQUES : La Tête haute   |    CRITIQUES : Sleeping Giant   |    CRITIQUES : The Lobster   |    CRITIQUES : A Perfect Day   |    CRITIQUES : Inside Out Vice-Versa   |    CRITIQUES : Sicario   |    TRIBUNES : La France va mal   |    TROPHEES : Cannes 2015, le palmarès officiel   |    TROPHEES : Cannes 2015, les autres Prix   |    TRIBUNES : Le cinéma "Trademark"   |    CRITIQUES : Juste la fin du monde   |    CRITIQUES : Barbara   |    EDITO : Que la fête commence !   |    TRIBUNES : Okja, ou le cinéma selon Netflix   |    CRITIQUES : 120 Battements par minute   |   
A l affiche

Consulter la table "A l affiche"


Chercher dans la table "A l affiche"




Janvier 2012   -   30-01-2012

Café de Flore   Fiche technique

Quand se brise l’idéal amoureux, comment surmonter la douleur et faire son deuil ? C’est la question que pose Jean-Marc Vallée, à travers un parcours complexe de fantasmagorie romantique, de mélancolie et d’ésotérisme. Une mélodie moderne et poétique.

Café de Flore

Café de Flore agacera certainement les cartésiens et les adeptes des narrations linéaires, les chantres de l’épure ou les lassés de la clip culture. Tous ceux-là verront dans le film de Jean-Marc Vallée une coquille vide à effets tape-à-l’œil, une construction inutilement alambiquée, une intox à la fois simpliste et obscure. Et pourtant.

Pourtant Café de Flore mérite non seulement qu’on s’y arrête, mais incite également à être vu plusieurs fois.
Voici l’histoire d’un homme qui a tout pour être heureux et qui possède la lucidité pour en être conscient. Voici aussi l’histoire d’un garçon qui n’a pas tout pour être heureux et qui, lui, n’est pas lucide. L’homme, c’est Antoine : DJ canadien, trentenaire sexy en pleine santé, il a le monde aux pieds de ses platines et dans son lit, une femme épanouie. Le garçon s’appelle Laurent. Il est trisomique et constitue le seul horizon de sa mère, dévouée corps et âme à ce fils de 10 ans qu’elle veut garder pour elle.
Voici encore une première histoire qui se déploie dans le Montréal de 2011, quand la seconde se déroule à Paris en 1969. Voici une histoire de cœurs et une histoire de deuil. Voici surtout l’histoire de deux femmes : Carole, l’amoureuse abandonnée, Jacqueline, la mère combative. Café de Flore est tout cela à la fois même si – il faut attendre la fin pour le comprendre – la seule histoire est celle de Carole, figure nodale et sacrifiée au centre de l’échiquier.

Jean-Marc Vallée est un illusionniste qui brouille les pistes et change les styles, pour un voyage dans le temps, dans l’espace et dans les sentiments. Le pari se relève en prenant son temps. Inutile de chercher le nord, c’est la désorientation qui dessine l’itinéraire. Pour marcher sur les pas d’Antoine et de Laurent, de Jacqueline, de Carole, il faut accepter d’abandonner toute logique pour se laisser balloter, bercer, par l’imbrication de leurs trajectoires. Et se demander pendant près de deux heures : mais où diable veulent-ils aller ? Quel rapport entre ce gars qui a plaqué son premier amour pour une nouvelle sirène, et cette femme (surprenante et lumineuse Vanessa Paradis) enchaînée au handicap de son gamin ? La réponse est dans le lâcher prise : face à des personnages émotionnellement forts, face à la poésie ou la mélancolie de leurs sentiments. Le mouvement de balancier entre les deux parcours crée une attraction hypnotique, suffisante pour se passer d’un quelconque mode d’emploi. Vallée pose les pièces de son puzzle de façon erratique et dissipe le brouillard par touches éparses. La carte apparaîtra d’un coup, éclairant rétrospectivement le maillage du filet. En attendant, c’est dans le montage sonore qu’il faut chercher les ponts cachés entre Carole et Jacqueline.

Le son... Impossible d’aborder Café de Flore sans l’évoquer. Pink Floyd, Sigur Rós, The Cure (que du haut de gamme) n’ont pas, comme c’est souvent le cas, valeur d’habillage ou d’apparat : ici la playlist est un personnage à part entière, un élément autonome et essentiel de la narration. Par son rôle symbolique et sa force mystique d’une part, par les passerelles temporelles et émotionnelles qu’elle constitue d’autre part, elle est la colonne vertébrale sur laquelle les personnages se tiennent droit ou s’affaissent. C’est avec le son, superbement travaillé, que Jean-Marc Vallée tend les liens invisibles et articule sa fiction. Rien d’étonnant, lorsque l’on sait que c’est le thème musical Café de Flore qui a inspiré l’écriture de cette histoire d’amour fou.

Voilà une œuvre séduisante à la fois mainstream et indépendante, un film curieux et attachant, hautement défendable et définitivement envoutant !

 

Lire l'Interview de Jean-Marc Vallée

 

Contacter l'auteur  Stéphane Simon
Souscrire   Favoris et partage






Tous les sujets d’actualité

Avril 2012
[23-04-2012]
  -   Avé
Février 2012
[22-02-2012]
  -   Bullhead
Janvier 2012
[04-01-2012]
  -   Une vie meilleure
Janvier 2012
[04-01-2012]
  -   Louise Wimmer
Septembre 2011
[02-09-2011]
  -   La Guerre est déclarée



Café de Flore
© DR

Café de Flore
© DR